Jeux interdits sur la plage

Quand un blogueur un peu coquin et une blogueuse un peu coquine décident de coquiner ensemble... La coquine est partie, je continue tout seul...

16 octobre 2011

La faille

Dans mes bras je t'ai prise au matin qui s'éveille
De mes doigts j'ai joué sur ta peau lentement
Désireux de trouver le démon qui sommeille
Auprès de l'ange doux qui dort paisiblement

Je l'ai cherché partout, de la pointe des seins
Jusqu'autour de ton cou, des pourtours de la taille
Jusque sur tes mollets, j'ai relu les dessins
De ce paisible corps pour en trouver la faille

J'ai crû l'avoir touchée juste au dessus des fesses
Quand ton corps s'est cambré sous mes doigts taquineurs
J'ai poursuivi encor par deux ou trois caresses
Mais non ce n'était pas la faille du bonheur

Je suis monté alors jusque dessus un globe
Caressant son téton parcouru de frissons
J'ai taquiné l'oreille en titillant son lobe,
A petits coups de langue, ainsi qu'un polisson

Je sentais que ton corps annonçait les prémices
Du séisme latent qui naissait sous mes doigts
Mais la faille cachée malgré mille malices
Ne voulait dévoiler l'endroit de ses émois

J'ai glissé sur ta peau la douceur de mon torse
Pour offrir ma chaleur à ton corps allongé,
Faire fondre tes sens sous cette douce écorce
Qu'est ta peau satinée au parfum si léger

En descendant, ton sein m'a chatouillé le cou
Puis caressé la joue, et ma bouche câline
Le baisa tendrement, se grisant de son goût,
Savourant sans façon cette noble colline

Mais point encore ici je n'ai trouvé la brèche
Dans laquelle instiller le savoureux venin
Qui je sais en ton sein allumera la mèche
De ses désirs enfouis aux senteurs de jasmin

J'ai poursuivi ma chute au plus bas de ton ventre
Savourant sa douceur, savourant sa chaleur,
Et j'ai glissé soudain dans le creux de ton antre
Découvrant à ta source un nectar enjôleur

Que j'ai bu tout mon soûl te fouillant de la langue;
Cette faille cherchée je crois que j'ai trouvée
En est témoin ton corps qui sous ma bouche tangue
De ses assauts ardents par mes doigts renforcés...

Le 30/11/2008 © JFP

Posté par Djoe l indien à 12:30 - Jeux sous la couette - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    La recherche ne fut donc pas vaine.

    Posté par Phany, 06 juin 2012 à 09:02
  • Tout est question de persévérance. Pour le plus grand plaisirs de chacun

    Merci du pti mot

    Posté par Djoe l'indien, 08 juin 2012 à 21:21

Poster un commentaire